Tama Assist Assistance Film d’enrubannage
Questions sur le film étirable
Cliquez sur une question

L’enrubannage des balles de fourrage avec du film plastique offre une grande flexibilité en matière d’utilisation, d’entreposage et de qualité fourragère. Il facilite également le transport de tout excédent de récolte, à la différence de l’ensilage en silo couloir.

Après l’entrée en vigueur de la loi sur le contrôle des effluents au milieu des années 90, de nombreux agriculteurs sont passés aux balles d’enrubannage pour l’entreposage de leur précieux fourrage hivernal, plutôt que de procéder à de coûteuses améliorations de leurs anciens silos couloirs.

Lorsque vous recherchez un bon film étirable pour l’enrubannage, plusieurs facteurs doivent être pris en compte.

Les points les plus importants sont les suivants :

FILM CO-EXTRUDÉ
Propriétés mécaniques assurant un fonctionnement sans problèmes lors de toutes les étapes essentielles de l’application du film et de la manipulation des balles.
Le film co-extrudé permet d’atteindre des performances optimales, les diverses propriétés des composants du film offrant un maximum d’efficacité.

RÉSISTANCE À LA DÉCHIRURE
Le film doit avoir une bonne résistance aux déchirures, afin de réduire les ruptures du film au début du cycle d’enrubannage des balles.

ADHÉRENCE
Le film doit avoir une bonne adhérence pour assurer une étanchéité à l’air parfaite lors de l’enrubannage. Cette caractéristique essentielle assure que toutes les couches adhèrent les unes aux autres et offrent la protection requise pour produire et conserver une récolte fourragère de bonne valeur. Un film qui semble « collant » n’indique pas toujours une bonne adhérence à long terme. De la même manière, si le film est bruyant, cela ne signifie pas nécessairement une meilleure adhérence. Les films qui sont vraiment « collants » au toucher risquent de laisser des dépôts collants sur les rouleaux de pré-étirage, lesquels causeront des problèmes plus tard.

RÉSISTANCE À LA PERFORATION
Le film doit posséder une forte résistance à la perforation afin de supporter l’éjection de la table de rotation sur le chaume pointu et agressif du champ. Il doit aussi supporter la manipulation et l’empilement des balles par la suite.

OPACITÉ
Une opacité constante et uniforme est essentielle pour la production d’ensilage de haute qualité. Lorsque le film est étiré, sa couleur doit être uniforme, sans « fenêtres » visibles à sa surface. De tels problèmes peuvent indiquer non seulement une couleur de film réduite, mais aussi une diminution de la protection UV et de l’adhérence aux endroits où des « fenêtres » sont visibles. Si votre film montre une diffusion très uniforme de couleur, sans aucune « fenêtre » visible, il possède une bonne opacité.

RAYONS UV
La présence dans le film d’un stabilisant anti-UV puissant et uniforme est essentielle, car le rayonnement UV provenant du soleil entraînerait sinon une dégradation de la qualité du film et finirait par causer la décomposition du plastique.

CODE D’IDENTIFICATION DE LA QUALITÉ
Identification et assurance de la qualité du rouleau. Tous les bons fabricants de film identifient chaque rouleau par un numéro d’identification unique, pour permettre la traçabilité absolue du produit après sa production.
Ces normes de production n’offrent pas seulement une identification du produit, mais aussi une garantie de contrôle de la qualité et l’assurance que tous les produits seront conformes aux normes du fabricant.

Afin de garantir un pressage de balles d’enrubannage de qualité supérieure, certains critères importants doivent être respectés :

BALLES UNIFORMES ET BIEN FORMÉES
Ce point est très important pour assurer un enrubannage adéquat et efficace. C’est particulièrement vrai pour l’enrubannage des balles avec du filet, car une couverture médiocre de la balle risque de causer la formation d’« épaulettes » sur la balle, qui piégeront l’air dans l’espace situé entre ces « épaulettes » et entraîneront alors la détérioration de la récolte et des pertes.

BALLES À BONNE TENEUR EN MATIÈRE SÈCHE
Une teneur en matière sèche (MS) entre 45% et 50% assure une bonne fermentation de la récolte et aide par ailleurs à conserver la forme des balles enveloppées après la compression, facilitant leur entreposage.

ENRUBANNAGE DANS LES 2 HEURES SUIVANT LE PRESSAGE
Des temps de flétrissement prolongés favorisent la formation de champignons et réduisent aussi les quantités de nutriments dans la récolte.

ENRUBANNAGE ADÉQUAT
Assurez-vous toujours que l’application du film est adéquate, idéalement un MINIMUM de 6 couches (obligatoire pour les récoltes de fourrages agressifs, pour les fourrages supérieurs à 50% de MS et pour les durées de conservation des balles au-delà de l’été) avec un chevauchement MINIMUM de 50 %. Pour garantir une application et un chevauchement adéquats du film, l’étirage du film doit être maintenu à un maximum de 70 %. Toute augmentation de l’étirage causera un rétrécissement excessif qui réduira le chevauchement du film. Ce problème peut être évité en gardant toujours les rouleaux de pré-étirage propres et exempts d’accumulations de colle, et en maintenant une vitesse de table de rotation appropriée, particulièrement pour l’enrubannage à des températures ambiantes élevées.

TAILLE ET DÉFORMATION DES BALLES
N’oubliez pas: lorsque le diamètre d’une balle excède 1,2 m, l’enrubanneuse ne peut pas assurer un chevauchement minimal de 50 % sans augmenter le nombre de révolutions autour de la balle. C’est également vrai lors de l’enrubannage des balles déformées.
ENTREPOSAGE APPROPRIÉ DES BALLES

  • Très souvent, la cause principale de pertes de récolte est l’entreposage inadéquat des balles.
  • Les balles enveloppées doivent être empilées sur leur côté plat, permettant ainsi qu’un nombre maximal de couches de film soit en contact avec le sol pour une protection additionnelle, et éliminant le risque que les balles se déforment par l’empilement d’autres balles par-dessus.
  • Les balles à basse teneur en MS ne devraient jamais être empilées sur plus d’un rang de hauteur. Cela empêchera ainsi toute ouverture de la zone de chevauchement du film due à la forte pression exercée en continu sur celles-ci par les balles empilées sur le dessus.
  • Entreposez toujours les balles enveloppées loin des arbres, pour éviter qu’elles soient endommagées par les oiseaux. Ne laissez jamais les balles enveloppées dans le champ pendant de longues périodes après l’enrubannage, car elles pourraient également être endommagées par les oiseaux.
  • Couvrez toujours les piles de balles complètes avec un filet pour enrubannage Novatex – filet de raphia à tissage serré en rouleau –, maintenu au-dessus de la surface des balles avec des sacs-silo et amarré au sol.

Vous risquez une perte de récolte d’enrubannage en cas de procédures médiocres ou incorrectes. Les conseils suivants peuvent vous aider à identifier les problèmes potentiels :

RÉCOLTE DE MAUVAISE QUALITÉ

  • Récolte qui n’est pas de qualité optimale pour la coupe.
  • Herbe contaminée par le sol à cause du réglage trop bas de la hauteur de coupe.
  • Période de flétrissement trop longue entraînant la détérioration de la qualité de la récolte.
  • Balles mal formées, à « épaulettes », piégeant de l’air lors de l’enrubannage.

L’utilisation d’un filet, qui garantit une couverture bord à bord de la balle, permettra d’éviter ce problème.

OUVERTURE ENTRE LES COUCHES DE FILM

  • Faibles propriétés adhésives du film utilisé.
  • Nombre insuffisant de couches de film appliquées.
  • Récolte, filet ou ficelle dépassant entre les couches et empêchant une bonne étanchéité
  • Chevauchement irrégulier du film sur la balle. Ce problème peut être causé par :
  1. Un mauvais étalonnage de l’enrubanneuse.
  2. Un nombre insuffisant de révolutions de la balle (pour une couverture de 6 couches d’épaisseur, au moins 24 tours pour un film de 750 mm et 36 tours pour un film de 500 mm, avec une balle de 1,2 x 1,2 m.
  3. Des balles surdimensionnées ou mal formées (lorsque la plus grande circonférence de la balle exige des tours supplémentaires pour assurer le chevauchement correct du film).
  4. Un étirage excessif du film, souvent causé par des rouleaux de pré-étirage encollés

DÉCHIRURE DU FILM

Film endommagé utilisé lors de l’enrubannage, causant sa déchirure lorsqu’il est étiré

  • Quantité de film appliquée insuffisante
    Problème généralement constaté à proximité de la dernière couche de film appliquée, indiquant qu’un tour supplémentaire de la balle est requis.
    Par ailleurs, n’oubliez pas qu’un premier demi-tour de balle est nécessaire pour amener le film à sa pleine largeur lors de l’application.
  • Étirage excessif du film
    Souvent causé par l’utilisation d’un film de qualité inférieure à des températures ambiantes élevées, des vitesses excessives de la table de rotation durant l’enrubannage ou des rouleaux de pré-étirage encollés augmentant le rétrécissement du film qui réduit alors son chevauchement.
  • Dégâts causés par les oiseaux
    Habituellement très faciles à identifier: des trous perforent toutes les couches de film et la récolte sort à travers. La plupart du temps, ces trous sont uniquement sur le dessus de la balle, bien qu’ils puissent être au niveau du sol si les balles sont laissées dans le champ après l’enrubannage. Ce problème peut être évité grâce à l’utilisation d’un filet pour enrubannage Novatex, qui est un filet de raphia à tissage serré en rouleau.
  • Film perforé
    Problème souvent causé par l’enrubannage d’une récolte à haute teneur en matière sèche (MS), ou lorsque des balles sont éjectées de la table de rotation directement sur du chaume sec.
    Pour obtenir de meilleurs résultats, enrubannez toujours les balles au même endroit dans le champ, ainsi toutes les balles tomberont sur la même surface lisse du sol.

RUPTURE DU FILM PENDANT L’ENRUBANNAGE

En cas de rupture du film durant l’enrubannage, un examen minutieux du profil de la rupture dans le film vous aidera à identifier l’origine de la rupture. À partir de là, il est possible de déterminer si la rupture est due au rouleau, à la balle ou à l’accrochage du film sur l’enrubanneuse, en fonction de l’endroit où la rupture a pris naissance.

Le schéma ci-dessous illustre ce point:

Stretch Breakage

Guide d’utilisation du film étirable pour des balles cylindriques d’ensilage/de foin de 1,2 m

Caractéristiques du film Nombre de balles (de 1,2 m) par rouleau (env.)
6 couches
Largeur 500 mm x longueur 1 800 m 17
Largeur 750 mm x longueur 1 500 m 22

Guide d’utilisation du film étirable pour les mini-balles d’enrubannage / pré-fanné

Caractéristiques du film Nombre de (mini-) balles par rouleau (env.)
 6 couches
Largeur 250 mm x longueur 1 800 m 17

Comment calculer la quantité de film nécessaire
Le nombre de balles pouvant être enveloppées avec un seul rouleau de film étirable peut être calculé avec précision, si les points suivants sont strictement respectés :

  • LES BALLES MESURENT 1,2 m X 1,2 m ET ONT UNE TAILLE UNIFORME
  • L’ENRUBANNEUSE EST ÉTALONNÉE POUR LE BON NOMBRE DE TOURS

6 couches de film : 36 tours (500 mm) ou 24 tours (750 mm)

  • LE FILM EST ÉTIRÉ À 70 % PRÉCISÉMENT.

Si tous les paramètres sont corrects (taille de la balle, étirage du film de 70 % et bon nombre de tours de balle), alors les données ci-dessous seront toujours atteintes.

Tout écart par rapport aux paramètres ci-dessus produira une variation des données.

Pour une balle de taille standard de 1,2 m x 1,2 m, sur laquelle est appliqué du film étiré à 70 % sur le bon nombre de tours en fonction de la largeur de film utilisée (36 tours pour un film de 500 mm et 24 tours pour un film de 750 mm, pour 6 couches de film), les calculs sont les suivants:
A – CIRCONFÉRENCE DE LA BALLE (somme des longueurs des quatre côtés de la balle).
B – TOURS DE LA BALLE.
C – LONGUEUR DE FILM APRÈS ÉTIRAGE (longueur du rouleau de film plus 70 %).

Multiplier A x B et diviser C par le produit

Largeur du film A B C Balles par rouleau
500 mm 4.8m
(1.2m x 4 côtés)
36 3060m
(1,800m + 70%)
17
750 mm 4.8m
(1.2m x 4 côtés)
24 2,550m
(1,500m +70%)
22
Vous avez besoin d’aide ?

Autres options de contact :
Retour en haut